Elle a été révélée à La Mecque ou à Médine, à la suite de la Sourate les Homme (S.114)

[ Important avant de continuer : Nos sources sont tirées des ouvrages de Tafsir Ibn Kathir, Tafsir Jalalayn, Riyad As-Salihîn, Les Invocations du Musulman et ‘Khotbas’ du Professeur Nouman Ali Khan. Les traductions sont au sens rapprochées. Nous vous recommandons fortement de vérifier les sources auprès de savants. Barâk ALLAHU Fikoum ! ] 

Sourate Al-Ikhlas en Arabe-Français-Phonétique

 1. قُلْ هُوَ ٱللَّهُ أَحَدٌ

2. ٱللَّهُ ٱلصَّمَدُ

3. لَمْ يَلِدْ وَلَمْ يُولَدْ

4. وَلَمْ يَكُن لَّهُۥ كُفُوًا أَحَدٌۢ

Dis: « Il est Allah, Unique.

Allah, Le Seul à être imploré pour ce que nous désirons.

Il n’a jamais engendré, n’a pas été engendré non plus.

Et nul n’est égal à Lui. »

Qul huwa Allâhu ‘aĥadun

Allâhu Ş-Şamadu  

Lam yalid wa lam yûlad

Wa lam yakun lahu kufûan ‘Aĥadun

bienfaits et interprétations sourate al ikhlas 112

Les Bienfaits de la Sourate Le Monothéisme Pur :

Selon Abû Sa’îd al-Khudrî, le Prophète (‘aleyhi salât wa salâm) a dit au sujet de la Sourate Al Ikhlas (112) : 

<< Par Celui qui tient mon âme dans Sa Main, elle équivaut à un tiers du Coran. >> [Bukhârî]

Une autre version rapporte : 

 » Le Prophète (‘aleyhi salât wa salâm) demanda à ses Compagnons : 

<< L’un de vous serait-il capable de réciter le Coran en une nuit ? >>

Ils trouvèrent la chose peu aisée et ils demandèrent : 

<< Lequel d’entre nous pourrait accomplir cela, Prophète de DIEU ? >>

Il répondit alors : 

<< [Pour y parvenir, récitez:]  » Dis : C’est Lui DIEU, Seul et Unique. DIEU Le Recours suprême et efficient.  » Cette Sourate équivaut à un tiers du Coran. >>

Ce qu’il faut retenir : 

  • Les vertus immenses de la Sourate 112 (Al Ikhas). Bien qu’elle soit courte, elle renferme des trésors inestimables. Elle traite de l’essence même de DIEU et sa lecture entraîne une récompense énorme. 

Abû Sa’îd Al-Khudrî rapporte : 

Un homme entendit quelqu’un réciter la Sourate 112 (Al Ikhlas) et la répéter plusieurs fois de suite. Le lendemain il alla trouver le Prophète (‘aleyhi salât wa salâm) et l’informa [de ce qu’il avait entendu], considérant cette oeuvre minime. Le Prophète (‘aleyhi salât wa salâm) lui dit alors :  << Par Celui qui détient mon âme dans Sa Main, cette sourate équivaut au tiers du Coran ! >> [Bukhârî]

Anas rapporte : 

Un homme dit : 

<< Prophète de DIEU, j’aime la sourate :  » Dis : DIEU est Un.  » >>

<< Ton amour pour cette sourate t’a valu ton entrée au Paradis >> répondit le Prophète (‘aleyhi salât wa salâm). [Tirmidhî]

Ce qu’il faut retenir : 

  • Ce Hadîth, ainsi que es trois précédents, prouve les vertus de cette sourate qui, malgré sa concision, renferme des trésors inestimables. 

[Ouvrage : Riyâd As-Sâlihîn]

On rapporte que ‘A`isha (que DIEU l’agrée) a dit :

<< Lorsque le Messager de DIEU (‘aleyhi salât wa salâm) se mettait au lit, il joignait les paumes de ses deux mains, soufflait dedans, puis récitait les sourates suivantes : Celle [intitulée]  » Le Monothéisme Pur  » (Al Ikhlas), celle [intitulée]  » L’Aube Naissante] (Al Falaq) et celle [intitulée]  » Les Hommes  » (An-Nas). Ensuite, il passait es paumes de ses mains sur ce qu’il pouvait atteindre son corps. Il commençait par la tête et le visage, puis les passait sur le côté frontal de son corps. Il le faisait trois fois? >>

[Al Bukhârî, n°5017]

[Ouvrage : Les Invocations du Musulman]

Interprétation de la Sourate Al Ikhlas (112) : 

On interrogea le Prophète (‘aleyhi salât wa salâm) sur son Seigneur, [DIEU alors, lui ordonna de répondre] :

 » Dis : C’est Lui DIEU L’Unique à qui on s’adresse en toute circonstance pour combler nos besoins. IL  n’engendre pas, car nul n’est de Sa nature, et IL n’est pas engendré puisqu’IL n’a pas été créé. Nul n’est égal à LUI car IL n’a ni pareil ni semblable. » *

  • *   D’après Ibn Abbas, les juifs, y compris Ka’b Ben Al-Achraf et Houyay Ben Akhtab, vinrent chez le Prophète (‘aleyhi salât wa salâm) et lui dirent : << Ô Mohammad, décris-nous ton Seigneur qui ta envoyé ? >>DIEU lui révéla cette sourate. [Ibn Abi Hatem]
  • Quant à Anas, il a dit : Les juifs de Khaybar vinrent trouver le Prophète (‘aleyhi salât wa salâm) et lui dirent : << Ô Abou l-Qasem, DIEU a créé les Anges de la lumière du Voile, Adam d’une argile d’un boue malléable, iblis de la famme du feu, le Ciel de la fumée et la Terre de l’écume de la mer. De quoi est créé ton Seigneur ? >> Il ne leur répondit pas, mais  aussitôt Jibril lui transmit cette sourate. [Abou l-Cheikh]

On peu déduire de cette version que cette sourate a été révélé à Médine. 

[Tafsir Jalalayn]

En savoir plus sur la Sourate Le Monothéisme Pur : 

(Note : La vidéos qui suit, du Professeur Nouman Ali Khan est en anglais.)

Catégories : Apprentissage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *