[ Important avant de continuer : Nos sources sont tirées des ouvrages de Tafsir Ibn Kathir, Tafsir Jalalayn, Riyad As-Salihîn, Les Invocations du Musulman et ‘Khotbas’ du Professeur Nouman Ali Khan. Les traductions sont au sens rapprochées. Nous vous recommandons fortement de vérifier les sources auprès de savants. Barâk ALLAHU Fikoum ! ] 

Sourate Protectrices en Arabe-Français-Phonétiques :

Sourate Al Falaq :

Elle est composée e 5 Versets et a été révélée à La Mecque à la suite de la Sourate de  » L’Éléphant ».

بسم الله الرحمن الرحيم

1 قُلْ أَعُوذُ بِرَبِّ ٱلْفَلَقِ

2 مِن شَرِّ مَا خَلَقَ

3 وَمِن شَرِّ غَاسِقٍ إِذَا وَقَبَ

4 وَمِن شَرِّ ٱلنَّفَّٰثَٰتِ فِى ٱلْعُقَدِ

5 وَمِن شَرِّ حَاسِدٍ إِذَا حَسَدَ


1 Dis: « Je cherche protection auprès du Seigneur de l’aube naissante,

2 Contre le mal des êtres qu’Il a créés,

3 Et contre le mal de l’obscurité quand elle s’approfondit,

4 Et contre le mal de celles qui soufflent [les sorcières] sur les nœuds,

5 Et contre le mal de l’envieux quand il envie. »


1 Qul ‘a`ûdhu birabbi l-falaqi

2 Min sharri mâ khalaqa

3 Wa min sharri ghâsiqin ‘idhâ waqaba

4 Wa min sharri n-naffâthâti fî l-`uqadi

5 Wa min sharri Ĥâsidin ‘idhâ Ĥasada

[Note : Petit code couleur pour faciliter l’apprentissage de la Sourate de L’Aube Naissante. Vous remarquerez qu’il y a des répétitions.]

Sourate An-Nâs :

Elle est composée de 6 Versets et a été révélée à La Mecque à la suite de la Sourate de « Celui qui fait éclore ».

1 قُلْ أَعُوذُ بِرَبِّ ٱلنَّاسِ

2 مَلِكِ ٱلنَّاسِ

3 إِلَٰهِ ٱلنَّاسِ

4 مِن شَرِّ ٱلْوَسْوَاسِ ٱلْخَنَّاسِ

5 ٱلَّذِى يُوَسْوِسُ فِى صُدُورِ ٱلنَّاس

6 مِنَ ٱلْجِنَّةِ وَٱلنَّاسِ

1 Dis: « Je cherche protection auprès du Seigneur des hommes.

2 Le Souverain des hommes,

3 Dieu des hommes,

4 Contre le mal du mauvais conseiller, furtif,

5 Qui souffle le mal dans les poitrines des hommes,

6 Qu’il (le conseiller) soit un djinn, ou un être humain. »


1 Qul ‘a`ûdhu birabbi n-nâsi

2 Maliki n-nâsi

3 ‘Ilahi n-nâsi

4 Min sharri l-waswâsi l-khannâsi

5 Al-ladhî yuwaswisu fî Şudûri n-nâsi

6 Mina l-jinnati wa n-nâsi

[Note : Petit code couleur pour faciliter l’apprentissage de la Sourate de L’Aube Naissante. Vous remarquerez qu’il y a des répétitions et une consonance. ]

sourates protectrices al falaq annas

Les Bienfaits des Sourates Protectrices : Al-Falaq, An-Anâs

Selon ‘Uqba ibn ‘Âmir, le Prophète (‘aleyhi salât wa salâm) a dit : << As-tu entendu les versets qui ont été révélés cette nuit ? On a jamais rien vu de semblable ! Ce sont :  » Dis : Je recherche protection auprès du Seigneur de l’aube naissante… « (Coran 113) et  » Dis : Je recherche protection auprès du Seigneur des hommes …  » (Coran 114) [Muslim]

Ce qu’il faut retenir : Ces deux sourates sont les deux dernières du Coran (sourates 113 et 114). Elles sont également appelées « al mu`awwidhatân » (les deux protectrices) car elles sont une protection contre tout mal.

Abû Sa`îd Al-Khudrî rapporte : Le Prophète (‘aleyhi salât wa salâm) demandait protection [à DIEU] contre les génies et contre le mauvais oeil jusqu’à la révélation des deux protectrices (al mu`awwidhatân, les deux sourates 113, 114). À partir de leur révélation, le Prophète (‘aleyhi salât wa salâm) les utilisa comme protection et délaissa toute autre formule. [Tirmidhî, qui le condière hasan]

Ce qu’il faut retenir : Le mauvais oeil est une réalité dont il faut se protéger.

[RIYÂD AS-SÂLIHÎN]

On rapporte que `A’isha (que DIEU l’agrée) a dit : << Lorsque le Messager de DIEU (‘aleyhi salât wa salâm) se mettait au lit, il joignait les paumes de ses deux mains, soufflait dedans puis récitait les sourates suivantes : Celle [intitulée] « Le Monothéisme Pur » (Al-Ikhlâs), celle [intitulée] « L’Aube Naissante] (Al Falaq) et celle [intitulée]  » Les Hommes » (An-Nâs). Ensuite,, il passait les paumes de ses mains sur ce qu’il pouvait atteindre de son corps. Il commençait par la tête et le visage, puis les passait sur le côté frontal de son corps. Il le faisait trois fois.>> [Bukhârî n°5017]

[Les Invocations du Musulmans]

Interprétation des Sourates Protectrices

Sourate Al Falaq :

Cette sourate a été révélée après que le juif Labide eût ensorcelé le Prophète (‘aleyhi salât wa salâm) à l’aide d’une corde d’un arc qui renfermait onze nœuds. DIEU le lui fit connaître ainsi que le lieu où se trouve la corde. On la lui apporta et le Prophète (‘aleyhi salât wa salâm) fut ordonné de réciter les deux sourates talismiques. Après la récitation de chaque verset, un nœud se détacha qu’à la fin il recouvrit ses sens et fut libéré de ses liens.

Dis : Je cherche la protection auprès du Seigneur de l’aube contre le mal de ce qu’IL a créé comme être vivants [humains et animaux] et choses inertes comme le poison, contre la nuit obscure ou quand la lune disparaît, contre les sorcières qui soufflent sur les noeuds d’un fil sans utiliser leur salive comme les filles de Labide, et contre le mal d’un envieux quand il envie comme Labide.*

*[ Ibn Abas rapporte : Le Messager de DIEU (‘aleyhi salât wa salâm) tomba un jour malade. Deux Anges vinrent à lui : l’un assit à son chevet et l’autre à ses pieds. Ce dernier dit au premier : << De quoi souffre-t-il ? >> Et l’autre de répondre : << Il a été ensorcelé. – Qui l’a ensorcelé ? – Labide Ben Al-A`çam le juif – Où se trouve [l’objet de son ensorcellement ?] – Dans un puits appartenant à la famille d’Untel, sous une pierre et dans une plante sablonneuse… Allez à ce puits, puisez on eau, levez la pierre, prenez cette plante et brûlez-là.>> Le lendemain matin, le Messager de DIEU (‘aleyhi salât wa salâm) envoya `Ammar Ben Yasser avec certains de ses Compagnons pour exécuter cet ordre. En faisant sortir la plante du puits, ils trouvèrent une corde qui renfermait onze nœuds. À cette occasion, cette sourate et celle qui s’ensuit, appelées les deux sourates préservatrices, furent révélées. En les récitant, chaque nœud se détachait après chaque verset. [Al Bayhaqi] ]

Sourate An-Nâs :

Dis : Je cherche la protection du Seigneur des hommes, leur Créateur et leur Maître. DIEU désigne les humains en particulier en guise d’honneur pour les protéger contre le tentateur.

IL est Le Roi des hommes et leur DIEU. Que les humains se mettent donc sous Sa Protection contre le mal du Démon qui, en invoquant le Nom de DIEU, s’éclipse et qui souffle secrètement dans les cœurs des hommes quand ils négligent la mention de DIEU. Que ce démon -tentateur- soit un djinn ou un humain comme DIEU l’affirme ailleurs : << Nous avons suscité, à chaque Prophète, un ennemi : des hommes démoniaques et des djinns. >> [Coran 6, Verset 112]

Si on demande : << Mais les hommes ne suggèrent-ils pas discrètement aux autres ? >> La réponse est la suivante : << Les hommes peuvent aussi le faire en embellissant les choses répréhensibles aux yeux des autres, en sorte que leur suggestions pénètrent dans les cœurs, qui y demeure jusqu’à les détourner de la vérité. >>

[Tafsir Al-Jalalayn]

En savoir plus sur les Sourates Préservatrices :

(Note : La vidéos qui suit, du Professeur Nouman Ali Khan est en anglais.)

Et, ALLAHU ‘ALAM !

Catégories : Apprentissage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *